Attention, femmes en âge de procréer et ou enceintes vous manquez d’IODE !
Attention, femmes en âge de procréer et ou enceintes vous manquez d’IODE !

Globalement la population belge ne manque pas d’Iode, mais il s’avère que pour les femmes en âge de procréer ou enceintes, l’apport n’est pas suffisant. Mardi, dans un avis, le conseil supérieur de la santé CSS à la demande du SPF santé publique donne l’alerte…
L’institution recommande donc afin d’éviter les carences, à tous les ménages, l’utilisation de sel enrichi en iode.

Depuis 2011, une étude avait montré une carence chez les femmes en iode et surtout chez les femmes enceintes et qui allaitent. La dose journalière doit être de 150 microgrammes d’iode. Si ce minéral manque, s’en suit les troubles mentaux et les retards de croissance, on trouve le minéral dans les produits de la mer et dans le lait et de plus en plus on demande l’utilisation de sel iodé, c’est le cas depuis 2009 envers les boulangers…

Ainsi, il est recommandé selon le SPF Santé publique de préférer et de consommer ce sel.
Les médecins et surtout les gynécologues doivent se soucier aussi de cet apport.

Par contre, Jean-Baptiste Vanderpas, professeur à l’ULB et expert auprès du CSS met aussi en garde sur la consommation de trop de sel iodé qui peut nuire aussi à la santé…
Ainsi, et selon les cas, le CSS appelle donc à une étude spécifique sur la population Belge de leur statut iodé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here