Compromis sur l’évaluation des programmes politiques proposé par le PS
Compromis sur l’évaluation des programmes politiques proposé par le PS

Mercredi, le Parti Socialiste, propose un compromis sur l’évaluation des programmes politiques.

L’idée est d’associer le bureau fédéral du plan et le Conseil supérieur des Finances et notamment en ce qui concerne les propositions fiscales et para-fiscales des partis ce qui représenterait en quelque sorte une institution totalement indépendante.

Dans le but de pouvoir contourner les difficultés que rencontrent actuellement les différentes institutions, le président du PS Paul Magnette, propose d’analyser les propositions de réforme fiscale et para-fiscale de l’ensemble des partis en matière de coût, de financement, et de soutien à l’activité économique.

En revanche, le président de la cour des comptes, avait, quant à lui, la veille exprimé à la chambre ses réticences sur cette proposition de confier à son institution l’évaluation des programmes des partis politiques, il craint au niveau de l’indépendance future de la cour.

Tous les partis politiques, eux sont plutôt favorables à cette idée…
Globalement, le bureau du plan précise toutefois, qu’il doit respecter les obligations budgétaires Belges au regard de l’Union Européenne avant de prendre une quelconque décision.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here