Banc solaire avant 35 ans : 75 % de risque de cancer en plus
Banc solaire avant 35 ans : 75 % de risque de cancer en plus

L’alliance pour la prévention des cancers de la peau et plus de 20 organisations ont tenu à répondre à un communiqué du SPF Economie, qui s’est intéressé au non respect de la loi par de nombreux centres de bronzage.

Pour le SPF et selon les résultats donnés dans le communiqué, seulement 7,5 % des centres contrôlés en 2013 (sur environ 4000 centres répertoriés) soit seulement 2,5 % du nombre réel, étaient conformes à la loi.

Ainsi, les organismes de lutte contre le cancer, informent que l’utilisation des bancs solaires avant l’âge de 35 ans, incitent à 75 % des risques de cancers supplémentaires.
Les bancs solaires causent chaque année 800 morts en Europe, le risque principal étant le cancer de la peau.

La Fondation contre le cancer précise par ailleurs, que les mentions qui prétendent que le banc solaire peut être utilisé en toute sécurité sont totalement fausses.

L’alliance pour la prévention contre les cancers de la peau demande quatre mesures à mettre en place par le gouvernement, à savoir :

– L’enregistrement obligatoire des centres de bancs solaires
– le contrôle strict des mises en conformité avec la loi
– la publication des centres qui sont hors la loi
– l’interdiction de la publicité mensongère sur les “bienfaits” des bancs solaires.

Les bancs solaires favorisent les cancers de la peau au même titre que le tabac et l’amiante sont des facteurs qui favorisent d’autres cancers.

Si autrefois les UV étaient considérés comme simples facteurs de risques, de nos jours, il est prouvé que les UVA mais aussi les UVB qu’utilisent les bancs solaires, sont très néfastes.

Les utilisateurs des bancs solaires s’exposent à des rayons six fois plus fort que la lumière du soleil à midi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here