La somnolence au volant est parmi les facteurs les plus nuisibles à la vigilance
La somnolence au volant est parmi les facteurs les plus nuisibles à la vigilance

L’Institut Belge pour la sécurité routière (IBSR) a effectué une étude afin de déterminer les facteurs qui nuisent à la vigilance au volant et les chiffres restent très inquiétants. Sur les 2.500 conducteurs approchés, il a été relevé qu’un trajet sur vingt en Belgique est effectué par un conducteur somnolent.

Selon les données enregistrées suite à cette étude, parmi les facteurs qui nuisent à la vigilance et qui peuvent causer de graves accidents de la route, passer plus de 4 heures par jour au volant. Pour ce cas, le risque de somnoler au volant est multiplié par huit. Dormir moins de 4 heures avant de prendre le volant multiplie le risque de somnolence par cinq. Le risque est double lorsque les horaires de travail sont irréguliers, lorsque le conducteur souffre d’insomnie, ou après une soirée arrosée (entre deux à quatre verres d’alcool) avant de conduire.

L’IBSF appelle les conducteurs à être vigilants surtout pendant ces périodes de vacances. Il faudrait privilégiez des pauses de quelques minutes pour se ressourcer surtout lors des longs trajets. Ces moments de pause peuvent vous faire éviter le pire. Selon des informations de La Dernière Heure

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here