L'anesthésie générale avant un an, un impact sur la mémoire des enfants
L'anesthésie générale avant un an, un impact sur la mémoire des enfants

La mémoire de l’enfant qui subit une anesthésie générale avant l’âge d’un an est affectée et n’est plus aussi performante, selon les conclusions d’une récente étude américaine menée sur le sujet et publiée dans le journal “Neuropsychopharmacology” le 9 juin.
Des répercussions significatives ont été décelées sur la mémoire des jeunes enfants ayant subi une anesthésie générale.

Pour tous les actes chirurgicaux dans laquelle elle entre en jeu, l’anesthésie peu être utilisée aussi pour des IRM ou pour déposer certains dispositifs médicaux…
Les chercheurs se sont penchés sur 28 enfants âgés entre 6 et 11 ans, certains ayant subi une anesthésie générale avant l’âge d’un an et d’autres n’ayant jamais subi cet examen…Filles et garçons tous, de même intelligence et de comportement.

Une Anesthésie Générale est contrôlée par le médecin anesthésiste qui l’a pratique du début jusqu’au réveil du patient, cet examen n’est pas sans risque. Le procédé veille à plonger le malade dans un profond sommeil pour supprimer toutes douleurs…

Les deux groupes d’enfants ont donc été suivis pour une période de dix mois et pendant ce temps, ils ont été soumis à des tests de mémoire. Les résultats ont démontré que le groupe d’enfants qui avait subi une AG a été beaucoup plus faible que celui qui n’a rien subi …Ainsi, ces résultats poussent les chercheurs à trouver une autre solution que l’AG pour de très jeunes enfants car cela affecte la capacité de mémoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.