796 squelettes de bébés retrouvés dans un ancien couvent en Irlande
796 squelettes de bébés retrouvés dans un ancien couvent en Irlande

Evolution du Covid-19 En Belgique

confirmés
114,179
+1,376
décès
9,980
+6
guéri
19,275
Active
84,924
Last updated: 28 septembre 2020 - 16 h 18 min (+01:00)

Macabre découverte que ces 796 squelettes de bébés retrouvés dans une vieille fosse septique et tout proche d’un ancien couvent dans la ville de Tuam en Irlande, à l’ouest du pays.

L’établissement catholique dans les années 1925 à 1961 accueillait des mères célibataires.

L’historienne Catherine Corlessa connaissait déjà l’existence d’un soi-disant cimetière pour nouveaux-nés dans cet établissement.

Alors qu’elle effectuait des recherches sur les archives de cet ancien couvent, elle a donc fait  la terrible découverte de près de 796 squelettes enterrés sans cercueil…
Les premières études démontrent que ces enfants étaient mal nourris, maltraités et sont morts de maladies et de naissance prématurée…

Comble de l’horreur, ce couvent se dénommait “Le Bon Secours”, au préalable la bâtisse avait été utilisée comme maison de correction pour adultes…

Ainsi, pendant 35 années, et, en toute impunité, les personnes du couvent se livraient à des exactions.

Une statue de la vierge, veillait non loin de là dans une petite grotte, elle avait été installée par des locaux qui, selon l’histoire, auraient un jour découvert des ossements…
Une plainte vient d’être déposée par le parent d’un enfant ayant vécu dans ce couvent, et ce, afin de connaitre la vraie histoire.
L’église de Galway souhaite soutenir les efforts et souhaite mettre en oeuvre un mémorial avec le nom de tous les enfants disparus, Catherine Corless accompagnée d’un comité spécifique, demande une enquête d’état.

Une affaire qui rappelle celle qui impliquait aussi l’esclavage de mères célibataires jugées immorales par l’église catholique et qui étaient exploitées entre 1922 et 1996 en Irlande.

Le gouvernement Irlandais, pour l’heure n’a pas encore fait de commentaires…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.