Relation entre pesticides et Autisme
Relation entre pesticides et Autisme

Une étude menée par l’Université Davis en Californie, dont les résultats sont publiés lundi dans le journal Environnemental Heath Perspectives, informe que si une femme enceinte vit à proximité d’un lieu où sont utilisés des pesticides, les risques qu’elle ait un enfant autiste sont plus élevés.

L’autisme a touché, aux Etats-Unis, un enfant sur 68 en 2010, alors qu’en 2000 les statistiques donnaient un enfant sur 150, autant dire que ce risque est en nette augmentation. L’étude s’est tournée vers des familles d’enfants autistes et sur leur relation avec les pesticides : 1000 personnes y ont participé.

Irva Hertz-Picciotto, vice-présidente du département de Sciences et de Santé publique à l’université Davis de Californie, a expliqué que les chercheurs se sont vite rendus compte que les personnes avaient été plus ou moins confrontées aux pesticides non loin de leurs habitations, chose qui aurait pu, selon eux, développer le syndrome de l’autisme.

Les risques augmentent lors du deuxième et troisième trimestre de grossesse chez une femme enceinte. Une précédente recherche vient conforter les données de l’Université Davis. Les femmes enceintes doivent éviter la proximité des lieux où sont utilisés des pesticides.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here