"Catastrophe environnementale" : Des milliers de poissons retrouvés morts

Evolution du Covid-19 En Belgique

confirmés
114,179
+1,376
décès
9,980
+6
guéri
19,275
Active
84,924
Last updated: 28 septembre 2020 - 17 h 09 min (+01:00)

Une digue s’est rompue, début avril, dans une sucrerie du Nord de la France. L’eau, chargée en dioxyde de carbone, s’est déversée dans l’Escaut, engendrant une vaste pollution dans le fleuve. En manque d’oxygène, des milliers de poissons sont morts en France et en Belgique.

La nuit du 9 au 10 avril dernier, une digue d’un bassin de décantation s’est rompue au sein de la sucrerie Tereos, implantée à Thun-Saint-Martin, dans le Nord de la France. Plusieurs habitations de cette localité, située entre Cambrai et Valenciennes, ont été touchées par cette inondation.
100.000 m³ de boue déversés

À la suite de cet accident, quelque 100.000 mètres cubes de boues de lavage des betteraves se sont déversés dans l’Escaut.

Il ne s’agit pas d’une pollution chimique mais organique. Une enquête judiciaire a été ouverte en France par des inspecteurs de l’environnement pour des faits de pollution des eaux superficielles. Les autorités belges n’ont cependant pas été alertées. La boue déversée dans le fleuve était chargée en dioxyde de carbone, ce qui a grandement réduit le taux d’oxygène dans l’eau, engendrant la mort de milliers de poissons de chaque côté de la frontière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.